Retour menu maquettes
Retour accueil

 

C'est un type de canot à misaine breton. Il est apparu au XIXème siècle et existe encore aujourd'hui.

Longueur hors tout: 7 mètres. Largeur: 2,50 mètres. Hauteur: 6,25 mètres.

C'est un petit canot à un seul mât et une seule voile, la misaine. C'est le gréement au tiers le plus simple, toujours utilisé sur nombre de canots creux. Il peut être manœuvré par un équipage réduit et bien souvent par un homme seul. La position très avancée du mât permet de libérer un espace important pour le travail de la pêche ou pour la vie à bord.

Ce gréement particulièrement économique est adopté pour de très nombreuses embarcations de pêche tout le long des côtes de la Manche et de l'Atlantique. La voile au tiers, seule, constitue également une bonne voilure d'appoint, même si aujourd'hui ce genre de canot possède un moteur.

Les canots à misaine sont souvent de véritables voiliers témoignant de bonnes performances. Il existe le canot à misaine Bigouden, ou celui de Cornouailles qui se distingue par sa voile particulièrement apiquée.

 

Haut de la page

 

Vue générale

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le gouvernail Banc et pompe Vue du dessus La voile
La baignoire Vue tribord La proue Vue de face

 

Haut de la page

C'est un petit canot breton à misaine de travail.

Échelle : 1/50ème. Longueur : 130 mm Largeur : 48 mm Hauteur : 125 mm

Période de construction : Début 1996.

Principaux bois utilisés : Divers bois de récupération ( sapin, peuplier, ... ). Métaux utilisés : laiton et pièces de fonderie.

La documentation provient du livre « Petit traité de la construction et du gréement des modèles de bateaux » par le baron J. de Catus.

Cette maquette m'a demandé peu d'heures de travail pour la coque et les aménagements et moins de 6 heures de travail pour le mât, voiles et cordages.

C'est ma cinquième maquette.

Le choix de ce bateau m'est venu alors que je me trouvais en arrêt de maladie et que je ne pouvait pas me déplacer. A l'aide de bois de récupération ( morceau de chevron en sapin, cageots, pics de brochettes en bois, cure-dents... ), je me suis occupé pendant ma convalescence. Je me suis aperçu que peu de moyens permettent de faire de charmants bateaux. La voile est réalisée dans un vieux mouchoir.

J’ai baptisé cette maquette Libertine , exprimant ainsi une certaine liberté dans la construction mais également une liberté d'esprit.

Ce petit canot flotte sur l'eau.

 

Haut de la page