Retour mâts & gréementsRetour menu accueil

Les vergues bi-coniques et vergues de bonnette

Les voiles carrées sont installées sur des vergues symétriques et bi-coniques. Suivant le mât et le type de bateau, nous avons une vergue ou plusieurs vergues de tailles différentes, sur le même mât.

Les bonnettes possèdent une petite vergue spéciale établie sur une vergue et ayant une longueur égale à la largeur de la bonnette. Ce sont des voiles supplémentaires destinées à augmenter la surface de la voilure par beau temps.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Détails partiels d'une vergue avec bout dehors Bout dehors de bonnette ainsi que la voile de bonnette Suspentes et balancines d'un bras de basse vergue Les cargues d'une voile carrée en vue avant et arrière

Retour mâts & gréementsRetour menu accueil

Le gréement d'une voile à corne

Le gréement aurique se compose d'une bôme et d'une corne ou pic sur lesquels la voile est établie et qui s'articulent autour du mât. Ce type de gréement équipe les cotres, dundee, ketch, goélette.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Mât à tape cul ou dundee avec bôme traditionnelle Mât à tape cul avec (bôme fixe) queue de malet Le gréement aurique typique des cotres, dundee ou tape-cul. Le gréement d'une corne sur son mât

Retour mâts & gréementsRetour menu accueil

Le gréement de l'ourse, du flèche

Le gréement de l'ourse est caractéristique sur la voile d'artimon d'un trois mâts carré.

Le flèche est un gréement que l'on rencontre sur certains cotres (cotre pilote du Havre, Pen Duick) mais aussi sur de nombreux bateaux de pêche, genre thonier. C'est une voile complémentaire à la voile à corne pour augmenter la surface de la voilure.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Le gréement d'une ourse ou d'une voile d'artimon Voile de flèche se situe au dessus de la voile à corne. Voile de flèche sans vergue, cas des cotres pilotes du Havre.  

Retour mâts & gréementsRetour menu accueil

Le gréement d'une voile au tiers ou bermudienne

Les vergues du gréement au tiers se gréent de diverses façons suivant qu'il s'git d'une bisquine, d'un canot breton ou autre. Je ne décris ici que ces deux exemples les plus courants.

Bien que semblables, je montre ici les différences entre l'agrès du gui et le gréement de la bôme d'une voile bernudienne.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Le gréement des voiles au tiers d'une bisquine. Le gréement typique d'une voile au tiers pour lougre. L'agrès du gui sur l'arrière du mât d'artimon Le gréement d'une bôme pour une voile bermudienne