Retour types de voiles
Retour menu accueil

 

A l'origine, la voile au tiers diffère peu de la voile carrée. Les plus anciennes ont également une forme carrée ou rectangulaire et leur vergue est aussi horizontale. La différence vient du fait que cette vergue n'est plus articulée au mât par son milieu, mais par un point - dit point de drisse - situé vers le tiers de sa longueur. Dés lors, la voile n'est plus symétrique par rapport au mât. Un tiers se situe en avant du mât, deux tiers en arrière. Avec une voile ainsi décalée, le bateau est moins bien équilibré au vent arrière, mais il remonte mieux contre le vent et se manoeuvre plus facilement lors des virements de bord. Un seul mât, une seule voile - la misaine -, c'est le gréement au tiers le plus simple. Certains y ajoutent un foc sur l'avant, un tapecul sur l'arrière, et un hunier au tiers au-dessus de la misaine. C'est un gréement particulièrement économique et nous ne nous étonnerons pas qu'il ait été adopté pour de nombreuses petites embarcations de pêche. Ce gréement, toujours utilisé, peut être manoeuvré par un équipage réduit et bien souvent par un homme seul. La position très en avant du mât libère une grande place, donnée importante pour la vie et le travail à bord.

 

Canot à misaine Chaloupe Canot à misaine et tapecul Bisquine

 

Noms des voiles
1 - Misaine 3 - Taillevent 5 - Hunier de misaine
2 - Tapecul 4 - Foc 6 - Hunier de taillevent